Réflexion sur les disputes en cours

Publié le par Serein

Je n'étais pas encore allée de mon petit commentaire sur les soubresauts qui agitent Wikipédia en ce moment, c'est-à-dire le bannissement d'un contributeur pour cause de propos particulièrement vindicatifs, bannissement contesté et donnant lieu à de multiples disputes entre administrateurs, comme c'est malheureusement l'usage fréquent sur WP.

Je ne vais pas revenir sur l'affaire, abondamment commentée. Ou plutôt je vais essayer de la résumer très succinctement, pour ensuite essayer de mettre en lumière certaines réflexions et remarques ayant émergé depuis, et dont certaines méritent à mon sens qu'on s'y arrête.

Donc, résumé rapide : un contributeur ayant un passé de rédacteur prolifique et de qualité mais déjà connu pour sa rigidité était plus ou moins parti de WP. Il revient, et se met à contester de manière assez frontale un certain nombre de propositions d'AdQ, ne souhaitant pour autant pas s'investir dans la correction de ces articles mais se posant comme un critique exigeant et extérieur.

Les contributeurs contestés le prennent mal, les mots volent, tout le monde s'enflamme, et le contributeur en question annonce que non seulement il ne croit plus en Wikipédia, mais qu'il veut en outre déconseiller aux gens d'y contribuer. S'ensuit son bannissement, décidé à la majorité des admins s'étant exprimés sur le BA, mais avec une opposition non négligeable qui souhaite soumettre le cas au comité d'arbitrage et/ou qui revendique pour ce contributeur le droit à critiquer WP. La dispute tourne essentiellement autour du fait que le contributeur banni menace de saboter WP, mais n'est pas passé à l'acte (sauf si on considère que mettre la pagaille dans la communauté est aussi une manière de saboter WP).

À partir de là, je passe sur les modalités mises en œuvre à l'heure actuelle, c'est-à-dire multiples demandes d'arbitrages, pour m'attacher aux groupes qui semblent se former autour de ces affaires, et aux affirmations faites par les uns et les autres sur cette affaire.

1/ Il est impossible de critiquer WP sans se faire bannir, le projet est immature parce qu'il n'accepte pas la critique interne.
C'est l'argument du "banni" et de ses défenseurs. Pas inintéressant comme remarque. En effet, la critique interne est difficile. Cela n'empêche pas divers contributeurs d'avoir élaboré des pages de réflexion où ils détaillent un point ou un autre de la vie wikipédienne qui pose problème, que ça soit le vote, l'opposition conservation/suppression, le trollage etc. D'une autre manière, les blogs de wikipédiens servent aussi à la réflexion des contributeurs.

Mais la critique radicale du projet de l'intérieur est nettement plus problématique. Elle se heurte immanquablement aux expériences personnelles de chacun, et critiquer sur WP, c'est prendre des exemples, donc heurter le travail de personnes qui ont passé du temps, avec leurs capacités, leurs passions, leurs qualités et leurs insuffisances, à améliorer l'encyclopédie. Quand donc les gens qui critiquent WP comprendront-ils que derrière un pseudo il y a une personne humaine, qui a généreusement pris du temps pour donner ses connaissances ? Qui accepterait de se faire traiter d'ignare ou de nul ? Toute critique peut "passer" si elle est faite avec un grand respect des autres, j'en suis persuadée. Et en étant conscient de ses propres faiblesses.
Maintenant, il est clair que la communauté dans son ensemble n'est pas assez prête à se remettre en cause. Ou plutôt, elle a toujours peur qu'une remise en question ou une nouveauté fasse perdre à WP son esprit, son originalité profonde.
Contrairement à ceux qui pensent que c'est parce que les wikipédiens sont des sectaires immatures ignorants d'extrême gauche, abominables fascistes etc. (suivez mon regard), je crois plutôt qu'on a une inertie inévitable à toute communauté (le parallèle avec la vie politique française est facile à faire), avec comme facteur aggravant le fait qu'il n'y a pas de politique officielle sur WP, donc pas de programme, pas de leader d'opinion, et du coup encore plus de repli vers ce qui est connu et éprouvé, et une méfiance envers la critique qui déstabilise. Les critiques exagérées, fausses ou carrément insultantes qui courent sur internet ne facilitent pas non plus les choses : leur outrance même incite à les ignorer en bloc, et donc à se méfier de toute critique.


2/ Il y a deux classes de contributeurs : ceux qui écrivent des articles de bonne qualité (je ne parle pas de labels), et ceux qui sont là pour la communauté et font essentiellement de la maintenance. Dans l'esprit de notre banni, le premier groupe (qu'il prétend représenter) accepte la critique et le soutient, alors que le second refuse la remise en question et ferait fuir les spécialistes.
Cette vision des choses, ce n'est pas la première fois que je la rencontre, y compris chez des contributeurs de WP qui ne sont pas allés jusqu'aux outrances langagières. Et il faut reconnaître qu'il y a, dans la communauté wikipédienne, une certaine tendance à se spécialiser dans les tâches de maintenance pour certains membres. J'ai moi-même passé (et passe encore) beaucoup de temps à faire de la maintenance. Mais faire une division manichéenne des tâches me semble exagéré :
la plupart des contributeurs, ceux qu'on ne voit ni n'entend, écrivent des articles. Ça n'est pas parce qu'on ne les voit pas sur les pages de maintenance ou de vie communautaire qu'ils font du meilleur travail. C'est juste qu'ils se satisfont de cette manière de contribuer, et cela peut se comprendre.
Une part infime des wikipédiens (par rapport au total) donne beaucoup de temps à la vie communautaire et à la maintenance. Travail parfois ingrat, qui de toutes façons met en lumière et expose aux critiques. Travail indispensable cependant. C'est comme ça que Wikipédia s'organise et est un site accessible et attrayant où le lecteur peut trouver ce qu'il cherche avec le minimum d'âneries dans les articles. Sans patrouilleurs, sans admins qui suppriment, sans petites mains qui catégorisent, corrigent les fautes, font le ménage, sans contributeurs qui réfléchissent à la manière dont WP doit fonctionner, notre encyclopédie ne serait qu'une accumulation informe de pages. Tout n'est pas parfait, mais leur action est déterminante.
Dans la vision de notre banni (et d'autres), on ne peut à la fois écrire de bons articles et penser que la vie de la communauté est importante. Et là je ne suis pas d'accord : pourquoi refuserait-on le principe collaboratif et profondément anti-élitiste de WP dès qu'on a quelques étoiles à accrocher sur sa page d'utilisateur ? Est-ce que, parce qu'on a écrit quelques bons articles, on doit penser que le reste de la communauté doit en entendre de toutes les couleurs ? J'y vois un orgueil mal placé. Jusqu'à preuve du contraire, quand on écrit sur Wikipédia, on en accepte le fonctionnement. Y compris celui qui consiste à travailler collaborativement et non dans un esprit d'antagonisme.
Et, là encore, si la critique est bienvenue et nécessaire (c'est comme ça qu'on avance), tout dans l'esprit et le fonctionnement de WP interdit qu'elle soit faite de manière aggressive. J'ai lu sur le blog de Pierrot un commentaire disant que ceux qui pensent à la communauté sont des gens qui s'ennuient et qui n'ont rien d'autre à faire. Cela me semble caricatural. On peut écrire des articles tout à fait sérieux sans s'enfermer dans l'autisme, en réfléchissant aux problèmes de WP, mais dans un esprit positif et non dans une critique systématiquement négative.

Pour avoir rencontré pas mal de wikipédiens, dont pas mal d'administrateurs, mon sentiment global est que j'ai eu affaire à des gens intelligents et posés, pas à des ignares geeks en dehors des réalités intellectuelles. Il y a bien sûr des exceptions, mais soyons sérieux : le monde n'est pas composé à 95% de cons.

3/ La question de la protection préventive de WP contre ses détracteurs de l'intérieur.
C'est la question qui a finalement apporté le chaos actuel : tout le monde s'est accordé (ou presque) pour dire que le banni a été trop loin dans ses attaques. Le problème, c'est quelle sanction donner.
À ceux qui ont prôné et mis en œuvre le bannissement, il est reproché de s'être abstenu du passage par le Car, d'habitude plus à même de prononcer ce genre de "peine". Ce à quoi ils répondent qu'ils ont préféré régler la question tout de suite plutôt que d'attendre que la désorganisation soit effective.
Je dois admettre que les deux positions se défendent, pour moi : on a souvent vu qu'un laxisme envers des contributeurs problématiques ne menait la plupart du temps à rien. Les 2e chances passent rarement, et pas mal des vandales ou contributeurs problématiques que WP a fini par bannir n'ont pas su saisir au moment voulu la dernière chance qui leur était donnée. En même temps, il est vrai qu'on a là affaire à un ancien contributeur qui n'a pas encore saboté l'encyclopédie et dont on ne sait s'il le fera.

Alors, comme je l'ai lu sur une page d'arbitrage, a-t'on affaire ici à des administrateurs qui tirent plus vite que leur ombre et ne savent plus s'auto-réguler, ou à une mesure de "salut public" ? Mon sentiment a varié pas mal durant ces jours où je suivais de très loin l'histoire, pour cause de vacances. Au final, je pense qu'on aurait pu prendre plus de temps pour se mettre d'accord, et que le Car est une bonne solution (je suis plus réticente sur la forme que prend ce Car, mais c'est une autre histoire). Mais je ne reproche pas aux administrateurs qui ont approuvé le bannissement le fait de l'avoir fait, car c'est une mesure pragmatique répondant à une inquiétude légitime sur la désorganisation de WP. Comme je l'ai écrit sur le BA, critiquer quand on participe, pas de soucis. Critiquer dans le but d'améliorer, oui. Mais critiquer parce qu'on se sent supérieur aux autres, en dénigrant méchamment et en reniant haineusement ce qu'on a approuvé auparavant, non. Les contributeurs-saboteurs n'ont pas leur place sur WP. Dans toute société ouverte, on tolère l'opposition tant qu'elle ne représente pas un danger vital pour cette société, et au-delà on la réprime. Il est logique qu'il en soit de même pour WP.


Et voilà, encore un billet trop long, mais cette affaire me semble intéressante dans la vie de WP parce qu'elle exacerbe des tensions présentes depuis longtemps. C'est sans doute mon côté historien qui a besoin d'analyser ce qui se passe, parce qu'il me semble que WP connaît périodiquement des "crises de croissance", des petits séismes qui la font légèrement vaciller et qui, selon la manière dont ils sont gérés, infléchissent ensuite son évolution.
Pour ma part, la conclusion est claire : il faut davantage de critique interne à Wikipédia, mais une critique positive, respectueuse et (une fois encore) très humble.

Commenter cet article

Sk. 03/09/2008 01:51

Si pour certains le rôle des admins a fortement
besoin d'être remis en cause, alors il me semble nécessaire que la communauté se penche sur la question, nonobstant l'attachement de certains admins à leurs avantages acquis.Bonne nuit.P.S. A quoi rêve une wikipédiholique invétérée ? A un BA pacifié pour les rêves, à un CAr qui dégénère pour les cauchemars ?

Serein 04/09/2008 00:32



Oui, si visiblement il y a un souci, il faudra régler ce souci. Mais (une fois encore) régler cela à chaud, je ne pense pas que ça soit la meilleure chose à faire.

(J'ai laissé passer la journée avant de te répondre parce qu'au rythme de tes commentaires j'y aurais passé la journée ;-) Et sinon, je ne dois pas être si "atteinte" que ça parce que je ne rêve
pas de WP...)



Sk. 03/09/2008 01:42

01:40:34 et 01:40:54 ? On est passé tout près du conflidedit.

Sk. 03/09/2008 01:40

Le "cas" Aliesin aurait pu être réglé plus simplement, sans remettre en cause à la fois le rôle du Car et celui des admins.
Peut-être que le rôle des admins avait besoin d’être remis en cause. D’une façon générale, les critiques que l’on peut lire autour de cette affaire ne sont pas apparues aujourd’hui. Elles sont anciennes et récurrentes. C’est peut-être parce qu’elles n’ont pas été prises en compte qu’elles s’expriment avec force aujourd’hui.L’incapacité wikipédienne à accepter la critique – et accepter la critique ne signifie pas seulement la laisser s’exprimer, mais aussi l’examiner, et en tenir compte quand c’est justifié – ne relève pas du mythe.

Serein 03/09/2008 01:44


Oh mais j'en ai bien conscience ! Si tu as lu mon billet, tu as vu que je ne me voile pas la face sur le problème de la critique. Pour ce qui est du rôle des admins, je ne suis pas persuadée qu'il
avait fortement besoin d'être remis en cause, mais apparemment pour certains, si.

Mais franchement, je crois qu'on est au pire moment pour se poser ce genre de débats. Comme je te l'ai dit plus haut, plus le conflit dure et plus la discussion sur ces problèmes (si elle arrive au
jour) sera difficile à mener.

(sur ce je vais me coucher ;-)


Sk. 03/09/2008 01:27

Apparemment, certains considèrent que tu t’es un peu trop commise avec le bois – ou avec l’écorce, comme tu préfères – pour pouvoir jouer la force d’interposition…

Serein 03/09/2008 01:40



Alors "certains" se trompent. Mais bon, de toutes façons cette tentative (qui n'était pas d'interposition, je n'ai pas cette prétention) est morte-née, merci tout le monde, Serein retourne dans
ton coin, laisse nous jouer à la guerre... Y a des fois où je me demande quel est le degré d'hormones en jeu dans ce genre de délires... ;-)



Sk. 03/09/2008 00:37

(Je t'en remercie.)Certes, le résultat ne satisfera pas tout le monde, mais à ce compte là, on pourrait aussi bien tirer l'issue de chaque arbitrage à pile ou face...Et au regard des critiques qui se sont exprimées ici ou là, il est évident que l'enjeu dépasse le cas du seul Aliesin.

Serein 03/09/2008 01:13



Justement, ce qui m'énerve, c'est qu'à la base, le "cas" Aliesin aurait pu être réglé plus simplement, sans remettre en cause à la fois le rôle du Car et celui des admins. Alors soit on considère
en effet qu'il faut un coupable et un innocent, et on continue comme ça (mais je doute que le coupable accepte d'être coupable, quel qu'il soit), soit on dit stop, tout le monde a merdé, on
reprend ses esprits, on relativise, on laisse passer du temps et on en rediscute plus tranquillement plus tard. Quitte à ce qu'Aliesin reste bloqué, de toutes façons s'il veut contribuer
sérieusement, il n'est pas bête, il sait comment faire un compte.

Mais plus le temps passe, plus les esprits s'échauffent, et plus le double débat qui commence à apparaître (place de la critique d'un côté, rapport Car/admins de l'autre) est pollué d'avance par
des haines et des rancoeurs qui se font de plus en plus tenaces. Les paroles restent...

Ce que je constate, sans en être étonnée mais en étant toujours déçue, c'est qu'il n'y a rien de pire qu'être "entre le bois et l'écorce"...