La blogologite des wikipédiens

Publié le par Serein

Je sais, je suis plutôt mal placé pour en parler puisque je suis atteinte de la même maladie. Mais bon, on peut être malade et lucide.

Les wikipédiens francophones ont visiblement besoin de parler, de sortir un peu des discussions parfois très terre à terre de Wikipédia. D'où une profusion de blogs qui fleurissent actuellement.

On peut penser qu'il s'agit d'un nombrilisme aigu, d'une mode passagère ou du fait que Wikipédia fait tellement partie de nos vies qu'on ressent le besoin d'en parler au dehors.

On peut aussi penser que la communauté et l'encyclopédie commencent à être trop grosses, qu'on n'y discute plus aussi facilement et librement qu'auparavant, et que des communautés parrallèles ont besoin d'exister pour trouver (retrouver ?) une sociabilité qui tend à disparaître de Wikipédia.

On peut encore imaginer qu'après les années d'enthousiasme fougueux où l'on fonçait droit sans s'arrêter, il y a besoin maintenant de faire un peu le point, sur ce qui va, ce qui ne va pas, etc. En bref, que les wikipédiens ont besoin d'avoir un regard un peu plus distancié sur leurs activités et que ce regard s'exprime plus facilement à l'extérieur de l'encyclopédie qu'à l'intérieur.

En tout cas, je me réjouis de cela. Chaque blog est un petit monde en soi, quel que soit son sujet affiché, et l'ensemble de la blogosphère wikipédienne pousse à la réflexion, si on prend la peine de s'y pencher.

Il faut juste veiller à ce que la réflexion domine et que les aléas parfois agités de Wikipédia ne s'invitent pas trop dans les blogs. Sinon, à la cabale des admins et à celle d'IRC se rajoutera la cabale des bloggeurs, et même s'il n'y a pas de cabale, ça fait quand même trop de cabales (oui je sais, je ne suis pas très claire sur ce coup-là).
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article